ACTUALITES

TAMBA DOTÉ D’UNITES MIXTES POUR GERER LES URGENCES

Le Partenariat pour le contrôle et l’élimination du paludisme en Afrique, un projet mis en œuvre par l’organisation non gouvernementale PATH, a mis en place des unités mixtes chargées de parer aux urgences en matière de santé publique, dans la région de Tambaounda (est), a-t-on appris lundi de son coordonnateur adjoint, Moustapha Cissé.

‘’C’est un projet qui contribue (…) à l’amélioration de la résilience du système de santé du Sénégal face aux urgences de santé publique, en particulier celles dues aux épidémies’’, a-t-il précisé.

Les unités mixtes, comme l’indique leur nom, sont constituées de plusieurs partenaires, dont les programmes de santé du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

M. Cissé intervenait à un séminaire destiné aux médecins-chefs de district sanitaire et à d’autres professionnels de la santé des régions de Kédougou (sud-est) et Tambacounda.

L’organisation non gouvernementale PATH (Program for Appropriate Technology in Health) soutient depuis plus de dix ans le Programme national de lutte contre le paludisme du Sénégal, dans plusieurs régions du pays, en vue de l’élimination du paludisme d’ici à 2030, selon Moustapha Cissé.

Les régions de Kédougou et Tambacounda ‘’sont des zones rouges, c’est pourquoi nous comptons accélérer le processus de réduction du paludisme dans cette zone’’, a-t-il dit.

La ‘’stratégie’’ prévue par les unités mixtes porte essentiellement sur les modes de transmission des maladies et leur prévention, selon le coordonnateur adjoint du projet.

PATH et la fondation Bill-et-Melinda-Gates, de concert avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale, mettent en œuvre, depuis 2020, un programme d’assistance au Centre des opérations d’urgence sanitaire du Sénégal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page