ACTUALITES

UNE FEMME BRÛLE VIF SON CONJOINT EN PLEIN SOMMEIL

Tout le quartier Miname dans la commune de Rufisque Nord est encore sous le choc. Mamadou Junior Bâ a été brulé vif par son épouse alors qu’il était dans les bras de Morphée. Les faits ont eu lieu à la maison familiale de sa femme dans la nuit du mardi 02 au mercredi 03 aout.

Après une semaine d’internement à l’hôpital de Diamniadio puis à l’hôpital Principal de Dakar, le jeune âgé d’une trentaine d’années a finalement rendu l’âme. La voix étreinte par l’émotion, la maman de la victime tente d’apporter des éléments de réponse suite à ce meurtre. « Je n’ai pas assisté à l’horrible scène puisque j’étais au chevet de mon père qui est alité depuis un certain temps. Il a d’ailleurs finalement rendu l’âme ce jeudi, les funérailles ont été organisées le samedi dernier », témoigne la dame Marie Faye, mère de la victime. « Son père m’a appelé pour m’informer de la situation urgente dans laquelle était mon fils Mamadou. C’est ainsi que j’ai accouru. En cours de route j’ai été informé de la douloureuse nouvelle », regrette-t-elle submergée par la douleur due à la perte brutale dans des circonstances dramatiques de son enfant. Une fin tragique qui vient ainsi couronner la vie de ce couple qui était en proie à des disputes quotidiennes selon les voisins.

« Ma femme m’a brulé vif »

Selon les membres de la famille, le défunt aurait confié à son jeune frère que sa femme l’a brûlé vif. En effet, lors de son internement à l’hôpital, le défunt a eu à échanger avec son jeune frère qui était à son chevet sur les circonstances de sa mésaventure.

Inconsolable, la famille Bâ sise au quartier Miname sur l’extension du populeux quartier de Dangou Nord est dans l’émoi. « Ils se disputaient très souvent. Des disputes récurrentes qui ameutent tout le voisinage. C’était un secret de polichinelle que leur relation battait de l’aile. Il l’avait même répudié un moment et a finalement consenti à la reprendre », confie la maman. Pour l’heure la famille attend les résultats de l’enquête.« Nous attendons les résultats de l’enquête. Il y a beaucoup de versions concernant cette affaire dramatique. D’aucuns parlent de pétrole, d’autres parlent d’essence. Il y’en a qui parlent même d’acide », tempère la maman parlant de la substance inflammable qui aurait emporté Mamadou Junior Bâ. Le défunt est dépeint comme une personne sociable et de commerce facile.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page